INPI
INPI
  INPI
INPI

© 2017 Gouvernement Pied-Noir en Exil  -  Site Officiel de l’Etat Pied-Noir en Exil  -
Commission Histoire et Mémoire Elle regroupe des historiens et des écrivains La section Histoire renferme tous les documents d’Archives Nationales et ceux collationnés par des historiens de profession. La section Mémoire renferme les témoignages et récits publiés par des écrivains Pieds-Noirs ou ayant vécu en Afrique du Nord.
Histoire & Mémoire
INPI
Marcel CERDAN  est né le 22 juillet 1916 en Algérie, dans le quartier du « Petit Paris » de Sidi Bel Abbès Mise au point sur la Colonisation en Algérie Pour qui la Repentance ? 20 Août 1955 EL Halia Le Jour des Longs Couteaux Retour sur le Malheur Pied Noir Oran 5 Juillet 1962 Réquiem pour un Massacre Algérie Française en 1954 Les Origines du Peuple Pied Noir Les Pieds Noirs à Alicante Les Français d’Afrique du Nord en Argentine La Mémoire Déchirée des Pieds Noirs Mise au point sur la Colonisation en Algérie 20 Août 1955 Massacres dans le Constantinois Repères Méditerranées Médiathèque INA Quand l’Algérie était Française L’Aviation en Algérie de 1909 à 1962 Mes vingt Ans en Algérie CDHA Bombardements de Bône et Philippeville 1914
Atteinte grave au patrimoine à Annaba : la villa Salvatore Colli démolie. La célébrissime villa Salvatore Colli, de type mauresque située en face de la plage Saint-Cloud, à Annaba, véritable joyau du patrimoine national, puisque construite autour de 1850, a été démolie ce jour en dépit du bon sens. Qui a pris cette décision saugrenue de raser cette villa ? Qui a délivré le permis de démolir alors que plusieurs associations avaient tenté en vain de l'inscrire au patrimoine national ? En effet, selon le site du patrimoine de Annaba, cette villa a été construite par vers 1850 par son propriétaire, Salvatore Colli, qui était un tailleur de vêtements, de confession juive, d’origine andalouse. La maison est d’un style architectural singulier au regard de celui des autres habitations d’Annaba. Elle disposait même d’un jardin s’étendant jusqu’à la plage de Saint-Cloud. Avant le début de la seconde guerre mondiale, la villa fut vendue à un notable des Chabias, un certain « Abdel Majid ZEMMOURI ». Puis, durant cette même guerre, elle fut réquisitionnée pour servir de maison de repos aux officiers anglais présents dans la région. Aujourd’hui elle appartient au descendants de M. Zemmouri. La façade donnant sur la mer s’inspire de la mosquée de Cordoue « جامع قرطبة », plus précisément de ses arcs à cinq lobes (appelés polylobés), au niveau de la « maksourah » (l’enceinte réservée au calife) qui précède le Mihrab. La maison est un exemple unique à Annaba : elle exprime la beauté du style mudejar andalous. Elle reflète aussi très bien le métier de son bâtisseur et son penchant pour la sculpture, avec sa corniche en arcs entrelacés à trois lobes, ses chapiteaux, ses étoiles, etc. Un véritable désastre cette démolition (photo ci-dessus) qui dénote la parfaite et totale ignorance et le peu de culture des autorités locales et de ceux qui ont décidé de sa destruction alors que les habitants de la Coquette espéraient depuis des lustres une réhabilitation de cette belle maison pittoresque qui nécessitait une sérieuse restauration, car son état de dégradation était très avancé. Au lieu de cela, on a décidé de la raser.
Algérie, dix millions de français (1958) Ahmed Djebbour conteste la légitimité du FLN (1962) Algérie nouvelle (1958)
Jean-Bernard PAILLISSER, auteur du livre Bleu Blanc Boxe, ancien administrateur du sport au ministère des sports. Lire la suite