L’ETAT   PIED-NOIR  “ La Paix pour seul combat “
La Fédération des DEUX RIVES L’Espoir Méditerranéen        Les Pieds-Noirs. Tous ensemble, les Pieds-Noirs forment un Peuple , une Nation. Ce   peuple   se   dresse   désormais   pour   assumer   son   destin   dans   le   cadre   international   du   Droit   des   Peuples à disposer d’eux-mêmes. Ce   Droit   est   défini   par   le   chapitre   1   article   2   de   la   Charte   de   l’Organisation   des   Nations   Unies   comme suit   :   Développer   entre   les   nations   des   relations   amicales   fondées   sur   le   respect   du   principe   de   l'égalité des   droits   des   peuples   et   de   leur   droit   à   disposer   d'eux-mêmes,   et   prendre   toutes   autres   mesures   propres   à consolider la paix du monde . Ce   Peuple ,   dans   le   droit   fil   de   ces   recommandations,   commande   à   un   Gouvernement   Provisoire   de   le doter d’un Etat, d’un territoire , d’une Constitution, d’un organe législatif et d’un organe exécutif. Cet organe exécutif est le Gouvernement Pied-Noir en Exil (GPNE) . Ce   Gouvernement   se   donne   pour   première   mission   de   représenter   le   Peuple   Pied-Noir   auprès   de   tous   les Etats et de toutes les Organisations du Monde dans le cadre de la Paix et de la Sécurité . Les Pieds-Noirs sont des Méditerranéens convaincus. Ils   souhaitent   être,   sans   autre   arme   que   le   Verbe   et   l’Amour   fraternel,   des   médiateurs   et   des   vecteurs   afin que   le   lac   intérieur   de   la   civilisation   méditerranéenne   ne   devienne   ni   une   poubelle,   ni   un   cimetière   mais reste un phare de l’humanité, lui qui en fut le berceau. Les   Pieds-Noirs   font   leur,   la   prophétie   d’Isaïe   que   les   Nations   Unies   ont   gravée   dans   le   marbre   :   Et   ils devront   forger   leurs   épées   en   socs   et   leurs   lances   en   cisailles.   Une   Nation   ne   lèvera   pas   l’épée   contre une Nation, et ils n’apprendront plus la Guerre. L’un   de   leurs   frères, Albert   Camus,   prix   Nobel   de   Littérature,   précisa   avec   conviction   :   la   paix   est   le   seul combat   qui   vaille   d'être   mené.   Ce   n'est   plus   une   prière,   mais   un   ordre   qui   doit   monter   des   peuples   vers les gouvernements, l'ordre de choisir définitivement entre l'enfer et la raison. Le Peuple Pied-Noir. Le   Peuple   Pied-Noir    dans   sa   forme   et   dans   son   appellation   n’appartient   à   personne.   Il   est   libre   et souverain.   Il   s’est   enraciné   en   Afrique   du   Nord,   depuis   le   deuxième   siècle   avec   l’arrivée   de   juifs   venus de   Palestine,   au   16ème   siècle   par   l’exode   d’Espagnols   et   au   19 ème    siècle   par   la   pénétration   de   Français, d’Italiens et de ressortissants de tous les peuples de la Méditerranée. Cinq   Millions   de   Pieds-Noirs,   formant   ce   Peuple   Pied-Noir,   ont   été   dispersés   sur   les   cinq   continents   à   la suite   d’un   génocide   et   d’un   exode,   ressortant   du   titre   de   l'article   7   du   Statut   de   Rome   qui   définit   les crimes   contre   l'humanité   dès   lors   qu'ils   sont   commis   sur   ordre   «   dans   le   cadre   d'une   attaque   généralisée ou systématique dirigée contre toute population civile  » . Le   Peuple   Pied-Noir   a   été   injustement   et   illégalement   spolié   de   ses   biens   immobiliers   (territoire   et habitations)   et   mobiliers   qui   lui   appartenaient   en   violation   de   l’article   17   des   Droits   de   l’Homme   et   du Citoyen   qui   dispose   :   Art.   17.   La   propriété   étant   un   droit   inviolable   et   sacré,   nul   ne   peut   en   être   privé,   si ce   n'est   lorsque   la   nécessité   publique,   légalement   constatée,   l'exige   évidemment,   et   sous   la   condition d'une juste et préalable indemnité. L’Indemnisation, si elle est intervenue, n’a été ni préalable, ni juste. Ainsi   victime   d’une   entente   illégale   entre   des   puissances   associées   à   son   malheur,   le   Peuple   Pied-Noir présentera   un   dossier   devant   l'Organisation   des   Nations   et   des   Peuples   non   représentés   (officiellement,   en anglais    :    Unrepresented    Nations    and    Peoples    Organization    ou    UNPO) .    Cette    organisation    est    une organisation    internationale    dont    les    membres    sont    des    peuples    autochtones,    des    minorités    et    des territoires non souverains ou occupés. L' UNPO    se   donne   les   buts   suivants   :   affirmer   la   démocratie   comme   droit   humain   fondamental,   mettre   en œuvre   les   droits   de   l'homme,   les   droits   civils   et   politiques   dans   le   monde,   défendre   le   droit   universel   à l'autonomie et à l'autodétermination, promouvoir le fédéralisme. Elle   déclare   vouloir   encourager   le   recours   à   des   méthodes   non   violentes   pour   parvenir   à   des   solutions pacifiques   aux   conflits   et   à   l'oppression.   Elle   se   propose   d'aider   ses   membres   à   faire   respecter   leurs   droits humains   et   culturels   et   à   préserver   leur   environnement.   Elle   déclare   fournir   à   ses   membres   un   forum   et les aider à se manifester au niveau international. L’ UNPO    a   inscrit   les   cinq   principes   suivants   dans   ses   statuts   :   l’autodétermination,   les   droits   de   l'homme, la démocratie, la non-violence, l’écologie, toutes valeurs qui étaient déjà celles du Peuple Pied-Noir. Le Gouvernement Pied-Noir Collabore avec les Gouvernements des Peuples qui le reconnaissent et le soutiennent. Intervient,   par   la   médiation   et   la   solidarité,   dans   tout   le   contexte   de   la   Méditerranée   et   de   la   Mer   Noire afin de faire régner la Paix, la Sécurité et le Développement durable. S’interdit   toute   ingérence   dans   les   affaires   de   quelque   Etat   que   ce   soit,   au   titre   de   la   neutralité   la   plus absolue. Sera   le   seul   Gouvernement   au   Monde   à   ne   pas   disposer,   en   son   sein,   de   Ministère   de   la   Défense Nationale ou des Armées. Reconnaît les principes de la laïcité et de la double nationalité. Met   hors   la   loi,   le   recours   aux   armes,   le   saccage   de   la   flore   et   de   la   faune,   la   pratique   du   chômage,   la paupérisation,    la    discrimination    raciale    et    sexuelle,    ainsi    que    toutes    les    pratiques    qui    asservissent l’humanité et détruisent l’environnement ou créent des barrières infranchissables entre les Hommes. Respecte   et   soutient   l’action   des   Associations,   des   Fondations   et   des   Groupements   qui   agissent   afin   de défendre   les   intérêts,   la   réputation   et   la   fiabilité   fraternelle   des   Pieds-Noirs   et   des   Méditerranéens   dans   le Monde. Affirme   que   l’existence   d’un   Etat   Pied-Noir   est   le   juste   prix   payé   à   la   condamnation   et   au   massacre   d’un Peuple   qui   n’a   jamais   démérité   mais   qui   a   été,   trop   souvent,   manipulé   et   trompé   par   des   forces   politiques qui ont abusé des pouvoirs qui leur étaient conférés. Les moyens d’action du Gouvernement Pied-Noir Pour   se   donner   les   moyens   d’exister,   de   remplir   ses   missions,   d’aider   son   Peuple   et   ses   Associations,   le Gouvernement Pied-Noir : Se   dotera   d’un   Fonds   d’Investis-sements   International   et   d’une   Société   Civile   Immobilière   pour   acquérir son territoire. Créera sa Banque d’Etat et des Agences de Banques Privées Internationales. Signera des accords sans recours avec les peuples et les grandes entreprises qui le soutiendront. Mettra   en   place   une   organisation   internationale   chargée   de   faire   connaître   son   existence   et   de   recueillir des fonds. Organisera     des     festivités,     des     campagnes     de     presse,     des     conférences     publiques,     des     débats confidentiels… Editera un certain nombre d’ouvrages historiques. Conclura     un     plan     de     développement     durable     avec     de     grandes     entreprises     qui     interviendront professionnellement lors de l’installation de l’Etat sur son territoire et sur ceux des Ambassades. Disposera   d’un   Ordre   de   Haut   niveau   qui   récompensera,   par   l’attribution   de   décorations,   celles   et   ceux qui   auront   rendu   des   services   importants   à   la   Nation   et   à   l’humanité,   d’un   Service   de   Renseignement   et de   Sécurité,   d’une Agence   de   Presse,   d’une   Chaîne   de   Télévision,   d’une   Chaîne   de   Radiodiffusion,   d’un Centre   de   la   Mémoire,   d’un   Laboratoire   de   Recherche   Scientifique,   d’une   Organisation   de   la   Santé publique   et   d’un   Office   International   du   Commerce.   Il   permettra   à   sa   flotte   de   disposer   d’un   pavillon international. Encouragera l’Ecologie, le Tourisme et la Haute Technologie. Considérant   que   les   lois   françaises   ou   algériennes   n’auront   aucun   effet   sur   l’étendue   du   territoire,   il demandera   réparation   devant   les   tribunaux   internationaux   pour   ses   citoyens   victimes   d’actes   criminels   de guerre ou contre l’humanité à titre individuel ou collectif. Renégociera les conditions de la spoliation des biens immobiliers et mobiliers de ses ressortissants. Rouvrira   les   dossiers   de   ses   citoyens   disparus   ou   condamnés   injustement   en   exigeant   réparation   pour leurs familles. Cet   Etat   tient   sa   légitimité   de   la   Convention   concernant   les   droits   et   les   devoirs   des   Etats   adoptés   par   la Septième Conférence Internationale Américaine, signée  à Montevideo le 26 décembre 1933
© 2017 Gouvernement Pied-Noir en Exil  -  Site Officiel de l’Etat Pied-Noir en Exil  -
UN NOUVEL ÉTAT PIED NOIR EN MÉDITERRANÉE ET EN MER NOIRE
Sont considérés comme faisant partie du Peuple Pied-Noir, les Français rapatriés d’Algérie-Tunisie-Maroc.
INPI
INPI
L’ETAT   PIED-NOIR  “ La Paix pour seul combat “
Logotype
La Fédération des DEUX RIVES ’    Méditerranéen        Les Pieds-Noirs. Tous    ensemble,    les    Pieds-Noirs    forment    un Peuple , une Nation. Ce   peuple   se   dresse   désormais   pour   assumer   son destin   dans   le   cadre   international   du   Droit   des Peuples à disposer d’eux-mêmes. Ce   Droit   est   défini   par   le   chapitre   1   article   2   de   la Charte     de     l’Organisation     des     Nations     Unies comme    suit    :    Développer    entre    les    nations    des relations    amicales    fondées    sur    le    respect    du principe   de   l'égalité   des   droits   des   peuples   et   de leur    droit    à    disposer    d'eux-mêmes,    et    prendre toutes   autres   mesures   propres   à   consolider   la   paix du monde . Ce      Peuple ,      dans      le      droit      fil      de      ces recommandations,          commande          à          un Gouvernement    Provisoire    de    le    doter    d’un Etat,    d’un    territoire ,    d’une    Constitution,    d’un organe législatif et d’un organe exécutif. Cet   organe   exécutif   est   le   Gouvernement   Pied- Noir en Exil (GPNE) . Ce     Gouvernement     se     donne     pour     première mission   de   représenter   le   Peuple   Pied-Noir   auprès de   tous   les   Etats   et   de   toutes   les   Organisations   du Monde dans le cadre de la Paix et de la Sécurité . Les Pieds-Noirs sont des Méditerranéens convaincus. Ils   souhaitent   être,   sans   autre   arme   que   le   Verbe   et l’Amour   fraternel,   des   médiateurs   et   des   vecteurs afin     que     le     lac     intérieur     de     la     civilisation méditerranéenne   ne   devienne   ni   une   poubelle,   ni un   cimetière   mais   reste   un   phare   de   l’humanité, lui qui en fut le berceau. Les   Pieds-Noirs   font   leur,   la   prophétie   d’Isaïe   que les   Nations   Unies   ont   gravée   dans   le   marbre   :   Et ils    devront    forger    leurs    épées    en    socs    et    leurs lances    en    cisailles.    Une    Nation    ne    lèvera    pas l’épée   contre   une   Nation,   et   ils   n’apprendront   plus la Guerre. L’un   de   leurs   frères,   Albert   Camus,   prix   Nobel   de Littérature,   précisa   avec   conviction   :   la   paix   est   le seul   combat   qui   vaille   d'être   mené.   Ce   n'est   plus une    prière,    mais    un    ordre    qui    doit    monter    des peuples   vers   les   gouvernements,   l'ordre   de   choisir définitivement entre l'enfer et la raison. Le Peuple Pied-Noir. Le   Peuple   Pied-Noir    dans   sa   forme   et   dans   son appellation   n’appartient   à   personne.   Il   est   libre   et souverain.   Il   s’est   enraciné   en   Afrique   du   Nord, depuis   le   deuxième   siècle   avec   l’arrivée   de   juifs venus   de   Palestine,   au   16ème   siècle   par   l’exode d’Espagnols   et   au   19 ème    siècle   par   la   pénétration de   Français,   d’Italiens   et   de   ressortissants   de   tous les peuples de la Méditerranée. Cinq   Millions   de   Pieds-Noirs,   formant   ce   Peuple Pied-Noir,   ont   été   dispersés   sur   les   cinq   continents à   la   suite   d’un   génocide   et   d’un   exode,   ressortant du   titre   de   l'article   7   du   Statut   de   Rome   qui   définit les   crimes   contre   l'humanité   dès   lors   qu'ils   sont commis   sur   ordre   «   dans   le   cadre   d'une   attaque généralisée   ou   systématique   dirigée   contre   toute population civile  » . Le     Peuple     Pied-Noir     a     été     injustement     et illégalement     spolié     de     ses     biens     immobiliers (territoire    et    habitations)    et    mobiliers    qui    lui appartenaient    en    violation    de    l’article    17    des Droits   de   l’Homme   et   du   Citoyen   qui   dispose   : Art.   17.   La   propriété   étant   un   droit   inviolable   et sacré,   nul   ne   peut   en   être   privé,   si   ce   n'est   lorsque la     nécessité     publique,     légalement     constatée, l'exige    évidemment,    et    sous    la    condition    d'une juste et préalable indemnité. L’Indemnisation,   si   elle   est   intervenue,   n’a   été   ni préalable, ni juste. Ainsi    victime    d’une    entente    illégale    entre    des puissances    associées    à    son    malheur,    le    Peuple Pied-Noir       présentera       un       dossier       devant l'Organisation    des    Nations    et    des    Peuples    non représentés       (officiellement,       en       anglais       : Unrepresented   Nations   and   Peoples   Organization ou       UNPO) .       Cette       organisation       est       une organisation   internationale   dont   les   membres   sont des    peuples    autochtones,    des    minorités    et    des territoires non souverains ou occupés. L' UNPO    se   donne   les   buts   suivants   :   affirmer   la démocratie    comme    droit    humain    fondamental, mettre   en   œuvre   les   droits   de   l'homme,   les   droits civils    et    politiques    dans    le    monde,    défendre    le droit        universel        à        l'autonomie        et        à l'autodétermination, promouvoir le fédéralisme. Elle   déclare   vouloir   encourager   le   recours   à   des méthodes    non    violentes    pour    parvenir    à    des solutions   pacifiques   aux   conflits   et   à   l'oppression. Elle    se    propose    d'aider    ses    membres    à    faire respecter    leurs    droits    humains    et    culturels    et    à préserver   leur   environnement.   Elle   déclare   fournir à    ses    membres    un    forum    et    les    aider    à    se manifester au niveau international. L’ UNPO    a   inscrit   les   cinq   principes   suivants   dans ses    statuts    :    l’autodétermination,    les    droits    de l'homme,      la      démocratie,      la      non-violence, l’écologie,   toutes   valeurs   qui   étaient   déjà   celles   du Peuple Pied-Noir. Le Gouvernement Pied-Noir Collabore    avec    les    Gouvernements    des    Peuples qui le reconnaissent et le soutiennent. Intervient,   par   la   médiation   et   la   solidarité,   dans tout   le   contexte   de   la   Méditerranée   et   de   la   Mer Noire   afin   de   faire   régner   la   Paix,   la   Sécurité   et   le Développement durable. S’interdit    toute    ingérence    dans    les    affaires    de quelque   Etat   que   ce   soit,   au   titre   de   la   neutralité   la plus absolue. Sera   le   seul   Gouvernement   au   Monde   à   ne   pas disposer,   en   son   sein,   de   Ministère   de   la   Défense Nationale ou des Armées. Reconnaît    les    principes    de    la    laïcité    et    de    la double nationalité. Met   hors   la   loi,   le   recours   aux   armes,   le   saccage de   la   flore   et   de   la   faune,   la   pratique   du   chômage, la     paupérisation,     la     discrimination     raciale     et sexuelle,     ainsi     que     toutes     les     pratiques     qui asservissent          l’humanité          et          détruisent l’environnement       ou       créent       des       barrières infranchissables entre les Hommes. Respecte   et   soutient   l’action   des Associations,   des Fondations   et   des   Groupements   qui   agissent   afin de   défendre   les   intérêts,   la   réputation   et   la   fiabilité fraternelle   des   Pieds-Noirs   et   des   Méditerranéens dans le Monde. Affirme   que   l’existence   d’un   Etat   Pied-Noir   est   le juste   prix   payé   à   la   condamnation   et   au   massacre d’un   Peuple   qui   n’a   jamais   démérité   mais   qui   a été,    trop    souvent,    manipulé    et    trompé    par    des forces   politiques   qui   ont   abusé   des   pouvoirs   qui leur étaient conférés. Les moyens d’action du Gouvernement Pied-Noir Pour   se   donner   les   moyens   d’exister,   de   remplir ses      missions,      d’aider      son      Peuple      et      ses Associations, le Gouvernement Pied-Noir : Se       dotera       d’un       Fonds       d’Investis-sements International   et   d’une   Société   Civile   Immobilière pour    acquérir    son    territoire.    Créera    sa    Banque d’Etat     et     des     Agences     de     Banques     Privées Internationales. Signera   des   accords   sans   recours   avec   les   peuples et les grandes entreprises qui le soutiendront. Mettra    en    place    une    organisation    internationale chargée    de    faire    connaître    son    existence    et    de recueillir des fonds. Organisera     des     festivités,     des     campagnes     de presse,    des    conférences    publiques,    des    débats confidentiels… Editera un certain nombre d’ouvrages historiques. Conclura   un   plan   de   développement   durable   avec de      grandes      entreprises      qui      interviendront professionnellement   lors   de   l’installation   de   l’Etat sur son territoire et sur ceux des Ambassades. Disposera     d’un     Ordre     de     Haut     niveau     qui récompensera,    par    l’attribution    de    décorations, celles    et    ceux    qui    auront    rendu    des    services importants    à    la    Nation    et    à    l’humanité,    d’un Service   de   Renseignement   et   de   Sécurité,   d’une Agence   de   Presse,   d’une   Chaîne   de   Télévision, d’une   Chaîne   de   Radiodiffusion,   d’un   Centre   de   la Mémoire,      d’un      Laboratoire      de      Recherche Scientifique,     d’une     Organisation     de     la     Santé publique      et      d’un      Office      International      du Commerce.    Il    permettra    à    sa    flotte    de    disposer d’un pavillon international. Encouragera   l’Ecologie,   le   Tourisme   et   la   Haute Technologie. Considérant   que   les   lois   françaises   ou   algériennes n’auront   aucun   effet   sur   l’étendue   du   territoire,   il demandera      réparation      devant      les      tribunaux internationaux   pour   ses   citoyens   victimes   d’actes criminels   de   guerre   ou   contre   l’humanité   à   titre individuel ou collectif. Renégociera    les    conditions    de    la    spoliation    des biens       immobiliers       et       mobiliers       de       ses ressortissants. Rouvrira   les   dossiers   de   ses   citoyens   disparus   ou condamnés    injustement    en    exigeant    réparation pour leurs familles. Cet    Etat    tient    sa    légitimité    de    la    Convention concernant    les    droits    et    les    devoirs    des    Etats adoptés   par   la   Septième   Conférence   Internationale Américaine,   signée    à   Montevideo   le   26   décembre 1933
© 2017 Gouvernement Provisoire Pied-Noir en Exil