Votre texte défile ici, plus tard nous étudirons comment changer la police, le font, la couleur, la direction du défilement, la vitesse
ETAT PIED-NOIR en Exil
© 2017 Gouvernement Pied-Noir en Exil - Site Officiel de l’Etat Pied-Noir en Exil -
L’ Espoir Méditerranéen
Fédération des DEUX RIVES
Est-il possible de créer un état aujourd'hui? Débat avec le Chef de l’Etat Pied Noir Association Les Pieds Noirs dans le Monde et leurs Amis Rejoignez Nous
INPI
Les Pieds Noirs dans le Monde et leurs Amis

Rejoignez-nous !
Soutenez l’action de l’Etat Pied-Noir en adhérant à l’association PNMA
« Les Pieds-Noirs dans le Monde et leurs Amis »
Contact : msvillard@gmail.com

Bienvenue

Pourquoi un Etat Pied-Noir ?

L’Etat Pied - Noir est créé depuis le 1 er octobre 2016 dans le cadre de la Charte de l’Organisation des Nations Unies, de la Déclaration Universelle des Droits des Peuples et de la Convention de Montevideo. Le Peuple Pied - Noir a fait l’objet de massacres collectifs en 1962 : Bab - el - Oued le 23 mars , Alger le 26 mars , Oran le 5 Juillet. D es milliers de Pieds - Noirs ont été enlevés de janvier 1960 à décembre 1962. Tous leurs biens immobiliers, mobiliers ont été spoliés sans une juste et préalable indemnisation. L a Nation Pied - Noir a été contrainte à l’exode puis à la dispersion sur les 5 continents. Hier , un million de Pieds - Noirs devenaient des migrants. Aujourd’hui, par les naissances, les alliances, ils sont 5 millions et sont implantés dans tous les domaines de l’activité humaine . L’Etat créé le 1 er octobre 2016 a donn é naissance à la Fédération des Deux Rives (FDR) administrée par le Gouvernement Provisoire Pied - Noir en Exil (GPPNE) qui agit dans le même cadre et avec la même légitimité que jadis le Gouvernement Provisoire de la République Française (GPRF) et le Gouvernement Provisoire de la République Algérienne (GPRA). Le GPPNE vient de demander sa reconnaissance et son admission à l’UNPO (Union des Nations et des Peuples Non Représentés) qui regroupe 45 gouvernements mondiaux du même type , ayant son siège à Bruxelles. Dans le cadre de la Déclaration Universelle des Droits des Peuples signée à Alger le 4 juillet 1976, le GPPNE réclame à la V ème République : La restitution d’un territoire de 23 8 000 Km² (2 380 000 Km² : 10 x 1 ) ( territoire volé en 1962) ou une indemnisation réparatrice, L’in demnisation totale des biens spoliés pour chacun des Pieds - Noirs contraint à l’exode ou à la dispersion, Une indemnisation morale pour les préjudices graves subis pendant les massacres, l’exode et la dispersion, La vérité sur le sort des milliers de dispar us, L’ouverture de procès internationaux pour les coupables, vivants ou morts, des massacres qui ont été identifiés , La restitution des archives des Pieds - Noirs détenus par la France et l’Algérie. L’Etat Pied - Noir (Fédération des Deux Rives) souligne que : ni la France, ni l’Algérie en tant que pays, n i le Peuple français, ni le Peuple algérien en tant que peuples, ne sont coupables des atrocités commises à l’époque , qui sont autant de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité. Seuls les Gouvernements en place en France de janvier 1962 à décembre 1962 peuvent être recherchés ainsi que les Autorités du FLN et de l’ALN durant cette même période. La complicité des deux mouvements politiques qui se sont livrés à des actions contraires aux tex tes internatio naux est évidente pour l’ensemble des autorités internationales. Depuis le 26 mars 2018, les citoyens Pieds - Noirs regroupés dans l’Association « Les Pieds - Noirs dans le Monde et leurs Amis » qui soutient la démarche du GPPNE, ont élu les personnalités suivantes : Chef de l’Etat : Monsieur Jacques Villard . Président du Conseil des Ministres : Monsieur André Delsol . Président de l’Assemblée Nationale : Monsieur René Pico. Les trois dirigeants de l’Etat Pied - Noir ont reçu la mission, pendant sept ans, de mettre en place les fondation s de cet Etat à Souveraineté Fonctionnelle. L’Etat Pied - Noir (Fédération des Deux Rives) détient une Constitution, une Doctrine, un Drapeau, des Armoiries, un Hymne, un Site Internet, un blog, ... L’Etat Pied - Noir (Fédération des Deux Rives) est désormais entré , pour l’éternité , dans le concert des Nations. Nul Etat au monde ne peut nier son existence. Nul Etat au Monde ne peut le contraindre. Ceux de c es Etats qui entameraient des actions coercitives contre lui ou contre ses dirigeants ou contre ses ressortissants, violer ont le Droit International et devront en répondre devant l’Organisation des Nations - Unies. L’Etat Pied - Noir salue toutes les grandes associations Pieds - Noirs en France et dans le Monde qui ont résisté aux pressions étatiques et n’ont cessé de demander des réparations aux Etats concernés. Au même titre que les Israéliens, les Palestiniens, les Arméniens, les Québécois , les Catalans ou autres peuples contraints par le destin, les Pieds - Noirs ont le droit de prendre leur destinée en m ains. C’est ce qu’ils viennent de faire. Etat Pied - Noir Sisyphe, avril 2018 Pour tous renseignements : gppne.pcm.sc@gmail.com
La Constitution de notre Etat Pied-Noir, la Fédération des deux Rives, en son article 5, stipule que Le 5 juillet est un « Jour de Deuil National » pour la Nation Pied-Noir. En hommage aux victimes des massacres du 5 juillet 1962 à Oran Capitale de la Mémoire et de la Tradition. Les Pieds-Noirs dans le Monde et leurs Amis Association n°W343021343 déclarée en Préfecture de Montpellier le 7 juillet 2017 Soumise à la Loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901. Rejoignez-nous ! Soutenez l’action de l’Etat Pied-Noir en adhérant à l’association PNMA « Les Pieds-Noirs dans le Monde et leurs Amis » Contact : msvillard@gmail.com
Depuis plus de 50 ans maintenant, le Peuple Pied-Noir attend, en vain, son intégration au sein de la Nation française pour laquelle plusieurs de ses générations ont sacrifié volontairement leurs vies en participant, massivement, à tous les conflits mondiaux afin de conserver à notre Mère-Patrie, sa liberté et sa souveraineté. Cependant, la situation devient grave en Méditerranée et en Mer Noire. Tous les jours, désormais, des attentats endeuillent des peuples innocents qui ne sont pas concernés par les conflits qui se développent, pour diverses raisons, au sein de cette mer intérieure qui devient une poubelle, voire un cimetière. Le Peuple Pied-Noir ne peut plus laisser à d’autres, le soin de maîtriser son avenir d’autant que les responsables français, au lieu de se coaliser face au danger, se déchirent, entre eux et à l’intérieur d’eux-mêmes, au moment des présidentielles comme des législatives. Il nous est impossible de rester les bras croisés. Pour assurer son développement pacifique, maîtriser sa sécurité, donner un avenir à ses enfants, Le Peuple Pied-Noir a décidé de prendre en mains son destin dans le cadre du droit international des peuples à disposer d’eux-mêmes. Il vient de se doter d’un << Gouvernement Pied-Noir en Exil >> en application de la Convention de Montevidéo du 26 décembre 1933 qui lui permet de créer son Etat, sans que personne ne puisse s’y opposer et sans que sa légitimité ne soit remise en cause par quiconque.
Le Festival de la Méditérrannée en Images LES PIEDS-NOIRS D’ALGÉRIE, UNE HISTOIRE FRANÇAISE Lire la Suite
L’Etat Pied-Noir La Fédération des Deux Rives Depuis plus de deux ans maintenant, ils ont résisté ensemble à toutes les attaques internes et externes de l’Etat Pied-Noir. Ils ont fait face, toujours unis, car ils ont prêté serment de mener la Fédération des Deux Rives jusqu’à sa reconnaissance par l’ensemble des Nations du Monde. Ils sont des partisans acharnés de l’Union de toutes les forces des Pieds-Noirs sans aucune discrimination. Leurs âges respectifs leur ont permis de connaître toutes les tentatives de rassemblement de la Nation Pied-Noir dont le principal écueil a toujours été cette division tribale que rien ne justifie entre frères d’une même Patrie. Leur volonté farouche, leur détermination totale, leur solidarité sans faille forment le socle de cette création constitutionnelle extraordinaire que l’on ne pouvait imaginer, celle qui a permis au Peuple Pied-Noir et à la Nation Pied-Noir d’apparaître sur la scène internationale. Leur but est de porter devant l’Organisation des Nations Unies à New York, le dossier toujours ouvert du Génocide et de l’Exode dont le Peuple Pied-Noir a été victime du fait des agissements de la Vème République française et de la Ière République algérienne, au même titre que le furent les Arméniens du fait des Turcs et les Juifs du fait des Allemands, durant la Première et la Seconde Guerre Mondiale. Lire la suite
LIBREVILLE, 6 janvier (Infosplusgabon) - D’après des documents d’histoire, la fusillade de la rue d’Isly, appelée aussi le massacre de la rue d'Isly, a eu lieu le 26 mars 1962 devant la Grande Poste de la rue d’Isly (dont le nom commémore la bataille homonyme) à Alger, département d'Alger. Le bilan sera de 80 morts et 200 blessés. C'est un des derniers exemples de guerre civile entre Français. C’est selon l'historien Benjamin Stora un des exemples les plus marquants de la censure pratiquée pendant la guerre d'Algérie. Le gouvernement français n'a jamais reconnu sa responsabilité. Lire la suite
Issus du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie et de l’Egypte 5 millions d’hommes et de femmes, les Pieds-Noirs, issus de l’Europe, nés en Afrique, dont les familles, quatre jours après les accords d’Evian signés le 19 mars 1962, ont été : * spoliées illégalement de leurs biens, * massacrées par milliers, * dispersées brutalement sur les 5 continents, * calomniées par leurs bourreaux, * injuriées par des politiciens, Partent à la reconquête d’un territoire et d’un statut international suite à un Génocide, un Exode et la Dispersion. Lire la suite
ACTUALITÉS : OCCITANIE LES PIEDS-NOIRS UN PEUPLE, UNE NATION, UN ÉTAT ... JACQUES VILLARD CHEF DE L'ETAT PIED-NOIR Lire la suite
© 2017 Gouvernement Pied-Noir en Exil
Est-il possible de créer un état aujourd'hui? Débat avec le Chef de l’Etat Pied Noir Association Les Pieds Noirs dans le Monde et leurs Amis Rejoignez Nous
Fédération des DEUX RIVES ETAT PIED-NOIR en Exil L’ Espoir Méditerranéen
La Fédération des Deux Rives (FDR) Etat Pied Noir Rejoignez-nous !Soutenez l’action de l’Etat Pied-Noir en adhérant à l’association PNMA. « Les Pieds-Noirs dans le Monde et leurs Amis » Contact : msvillard@gmail.com
La Constitution de notre Etat Pied-Noir, la Fédération des deux Rives, en son article 5, stipule que Le 5 juillet est un « Jour de Deuil National » pour la Nation Pied-Noir. En hommage aux victimes des massacres du 5 juillet 1962 à Oran L’Etat Pied-Noir, la Fédération des Deux Rives, Invite l’ensemble des Pieds-Noirs à se recueillir le 5 juillet 2018 à Nice. Capitale de la Mémoire et de la Tradition.
Depuis plus de 50 ans maintenant, le Peuple Pied-Noir attend, en vain, son intégration au sein de la Nation française pour laquelle plusieurs de ses générations ont sacrifié volontairement leurs vies en participant, massivement, à tous les conflits mondiaux afin de conserver à notre Mère-Patrie, sa liberté et sa souveraineté. Cependant, la situation devient grave en Méditerranée et en Mer Noire. Tous les jours, désormais, des attentats endeuillent des peuples innocents qui ne sont pas concernés par les conflits qui se développent, pour diverses raisons, au sein de cette mer intérieure qui devient une poubelle, voire un cimetière. Le Peuple Pied-Noir ne peut plus laisser à d’autres, le soin de maîtriser son avenir d’autant que les responsables français, au lieu de se coaliser face au danger, se déchirent, entre eux et à l’intérieur d’eux-mêmes, au moment des présidentielles comme des législatives. Il nous est impossible de rester les bras croisés. Pour assurer son développement pacifique, maîtriser sa sécurité, donner un avenir à ses enfants, Le Peuple Pied-Noir a décidé de prendre en mains son destin dans le cadre du droit international des peuples à disposer d’eux-mêmes. Il vient de se doter d’un << Gouvernement Pied-Noir en Exil >> en application de la Convention de Montevidéo du 26 décembre 1933 qui lui permet de créer son Etat, sans que personne ne puisse s’y opposer et sans que sa légitimité ne soit remise en cause par quiconque.
L’Etat Pied Noir est créé depuis le 1er octobre 2016 dans le cadre de la Charte de l’Organisation des Nations Unies, de la Déclaration Universelle des Droits des Peuples et de la Convention de Montevideo. Le Peuple Pied Noir a fait l’objet de massacres collectifs en 1962: Bab-el-Oued le 23 mars, Alger le 26 mars, Oran le 5 Juillet. Des milliers de Pieds Noirs ont été enlevés de janvier 1960 à décembre 1962.Tous leurs biens immobiliers, mobiliers ont été spoliés sans une juste et préalable indemnisation. La Nation Pied Noir a été contrainte à l’exode puis à la dispersion sur les 5 continents. Hier, un million de Pieds Noirs devenaient des migrants. Aujourd’hui, par les naissances, les alliances, ils sont 5 millions et sont implantés dans tous les domaines de l’activité humaine. L’Etat créé le 1er octobre 2016 a donné naissance à la Fédération des Deux Rives (FDR) administrée par le Gouvernement Provisoire Pied Noir en Exil (GPPNE) qui agit dans le même cadre et avec la même légitimité que jadis le Gouvernement Provisoire de la République Française (GPRF) et le Gouvernement Provisoire de la République Algérienne (GPRA). Le GPPNE vient de demander sa reconnaissance et son admission à l’UNPO (Union des Nations et des Peuples Non Représentés) qui regroupe 45 gouvernements mondiaux du même type, ayant son siège à Bruxelles. Dans le cadre de la Déclaration Universelle des Droits des Peuples signée à Alger le 4 juillet 1976, le GPPNE réclame à la Vème République: La restitution d’un territoire de 238000 Km² (2380000 Km²: 10x1) (territoire volé en 1962) ou une indemnisation réparatrice, L’indemnisation totale des biens spoliés pour chacun des Pieds Noirs contraint à l’exode ou à la dispersion, Une indemnisation morale pour les préjudices graves subis pendant les massacres, l’exode et la dispersion, La vérité sur le sort des milliers de disparus, L’ouverture de procès internationaux pour les coupables, vivants ou morts, des massacres qui ont été identifiés, La restitution des archives des Pieds Noirs détenus par la France et l’Algérie. L’Etat Pied Noir (Fédération des Deux Rives) souligne que: ni la France, ni l’Algérie en tant que pays, ni le Peuple français, ni le Peuple algérien en tant que peuples, ne sont coupables des atrocités commises à l’époque, qui sont autant de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité. Seuls les Gouvernements en place en France de janvier 1962 à décembre 1962 peuvent être recherchés ainsi que les Autorités du FLN et de l’ALN durant cette même période. La complicité des deux mouvements politiques qui se sont livrés à des actions contraires aux textes internationaux est évidente pour l’ensemble des autorités internationales. Depuis le 26 mars 2018, les citoyens Pieds Noirs regroupés dans l’Association «Les Pieds Noirs dans le Monde et leurs Amis» qui soutient la démarche du GPPNE, ont élu les personnalités suivantes: Chef de l’Etat: Monsieur Jacques Villard. Président du Conseil des Ministres: Monsieur Philippe Ruiz. Président de l’Assemblée Nationale: Monsieur René Pico. Les trois dirigeants de l’Etat Pied Noir ont reçu la mission, pendant sept ans, de mettre en place les fondations de cet Etat à Souveraineté Fonctionnelle. L’Etat Pied Noir (Fédération des Deux Rives) détient une Constitution, une Doctrine, un Drapeau, des Armoiries, un Hymne, un Site Internet, un blog, ... L’Etat Pied Noir (Fédération des Deux Rives) est désormais entré, pour l’éternité,dans le concert des Nations.Nul Etat au monde ne peut nier son existence. Nul Etat au Monde ne peut le contraindre. Ceux de ces Etats qui entameraient des actions coercitives contre lui ou contre ses dirigeants ou contre ses ressortissants, violer ont le Droit International et devront en répondre devant l’Organisation des Nations Unies. L’Etat Pied Noir salue toutes les grandes associations Pieds Noirs en France et dans le Monde qui ont résisté aux pressions étatiques et n’ont cessé de demander des réparations aux Etats concernés. Au même titre que les Israéliens, les Palestiniens, les Arméniens, les Québécois , les Catalans ou autres peuples contraints par le destin, les Pieds Noirs ont le droit de prendre leur destinée en mains. C’est ce qu’ils viennent de faire. Etat Pied Noir Sisyphe, avril 2018 Pour tous renseignements: gppne.pcm.sc@gmail.com
Le Festival de la Méditérrannée en Images LES PIEDS-NOIRS D’ALGÉRIE, UNE HISTOIRE FRANÇAISE Lire la Suite
L’Etat Pied-Noir La Fédération des Deux Rives Depuis plus de deux ans maintenant, ils ont résisté ensemble à toutes les attaques internes et externes de l’Etat Pied-Noir. Ils ont fait face, toujours unis, car ils ont prêté serment de mener la Fédération des Deux Rives jusqu’à sa reconnaissance par l’ensemble des Nations du Monde. Ils sont des partisans acharnés de l’Union de toutes les forces des Pieds-Noirs sans aucune discrimination. Leurs âges respectifs leur ont permis de connaître toutes les tentatives de rassemblement de la Nation Pied-Noir dont le principal écueil a toujours été cette division tribale que rien ne justifie entre frères d’une même Patrie. Leur volonté farouche, leur détermination totale, leur solidarité sans faille forment le socle de cette création constitutionnelle extraordinaire que l’on ne pouvait imaginer, celle qui a permis au Peuple Pied-Noir et à la Nation Pied-Noir d’apparaître sur la scène internationale. Leur but est de porter devant l’Organisation des Nations Unies à New York, le dossier toujours ouvert du Génocide et de l’Exode dont le Peuple Pied-Noir a été victime du fait des agissements de la Vème République française et de la Ière République algérienne, au même titre que le furent les Arméniens du fait des Turcs et les Juifs du fait des Allemands, durant la Première et la Seconde Guerre Mondiale. Lire la suite
LIBREVILLE, 6 janvier (Infosplusgabon) - D’après des documents d’histoire, la fusillade de la rue d’Isly, appelée aussi le massacre de la rue d'Isly, a eu lieu le 26 mars 1962 devant la Grande Poste de la rue d’Isly (dont le nom commémore la bataille homonyme) à Alger, département d'Alger. Le bilan sera de 80 morts et 200 blessés. C'est un des derniers exemples de guerre civile entre Français. C’est selon l'historien Benjamin Stora un des exemples les plus marquants de la censure pratiquée pendant la guerre d'Algérie. Le gouvernement français n'a jamais reconnu sa responsabilité. Lire la suite
Issus du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie et de l’Egypte 5 millions d’hommes et de femmes, les Pieds-Noirs, issus de l’Europe, nés en Afrique, dont les familles, quatre jours après les accords d’Evian signés le 19 mars 1962, ont été : * spoliées illégalement de leurs biens, * massacrées par milliers, * dispersées brutalement sur les 5 continents, * calomniées par leurs bourreaux, * injuriées par des politiciens, Partent à la reconquête d’un territoire et d’un statut international suite à un Génocide, un Exode et la Dispersion. Lire la suite